Parlons le "comptable"!


A l'image de nombreuses disciplines techniques, la comptabilité est souvent perçue comme une affaire de "spécialistes" totalement hermétique aux "profanes".

Pourtant, avec l'aide de quelques indications claires et simples appuyées d'une dose raisonnable de "bon sens", tout un chacun est même de lire et de comprendre un document comptable comme, par exemple, le bilan d'une entreprise.

Qu'est ce que le bilan comptable ?

Le bilan comptable est un document de synthèse qui, à une date donnée, présente une photographie de ce que possède et de ce que doit une entreprise (ou une association, ou même une personne) traduits sous forme de valeurs financières.

Pour être clair, la lecture d'un bilan comptable pourra vous apprendre qu'une entreprise possède un véhicule acheté 30 000 €, pas que ce véhicule est une fourgonnette jaune.

Les deux parties du bilan comptable?

1/ Actif du bilan comptable, la rive gauche du bilan comptable : ce que l'entreprise possède.

A l'actif du bilan comptable apparaît donc tout ce que l'entreprise possède à la date du bilan comptable. Attention, c'est une photographie à un instant T, elle peut varier du jour au lendemain.

Ces différents éléments sont classés par ordre croissant de liquidité c'est-à-dire le délai nécessaire pour le transformer en argent liquide.

Les investissements sont considérés comme les éléments les moins liquides et la trésorerie, "le cash", comme l'élément le plus liquide.

En effet, si l'entreprise a, à un moment donné, un besoin urgent d'argent liquide, elle ira plus vite à s'en procurer sur son compte bancaire à un distributeur automatique qu'en mettant en vente un immeuble.

2/ Passif du bilan comptable, la rive droite du bilan comptable : ce que l'entreprise doit.

Au passif du bilan comptable apparaissent donc toutes les dettes de l'entreprise, classées par ordre décroissant d'échéance. Tout en haut, les dettes les moins "urgentes" comme celles concernant les associés. En bas, celles exigibles dans un délai relativement court (qui concernent en majorité les factures à payer aux fournisseurs, les salaires à verser aux employés ou les taxes).

Pourquoi l'actif du bilan comptable est-il présenté sur trois colonnes ?

Les éléments inscrits au bilan comptable le sont pour leur valeur "historique", c'est-à-dire celle pour laquelle l'entreprise se les ait procurés. Ces valeurs "historiques" apparaissent dans la première colonne.

Ainsi, une machine acquise 10 000 € en 2002 et non revendue depuis, apparaîtra encore pour cette valeur de 10 000 € au bilan comptable de 2013.

Cependant, les actifs peuvent, au cours du temps, perdre de la valeur. Une machine vieillit et s'use, une créance peut être contestée ou jamais réglée. C'est pourquoi, en fonction des aléas pesant sur tel ou tel élément de l'actif venant remettre en cause sa valeur historique, il sera constaté une dépréciation.

Cette dépréciation apparaît dans la seconde colonne de l'actif :

- elle est appelée amortissement dans le cas du vieillissement normal d'un investissement,

- elle est appelée provision lorsqu'elle constate une menace pesant sur la valeur d'un élément de l'actif (par exemple, la contestation d'un client sur le montant de sa dette ou un sinistre qui abîme une partie d'un stock,...).

Que signifient N et N-1 dans un bilan comptable ?

En comptabilité, l'usage veut que la période étudiée (appelée également exercice comptable et correspondant généralement à une durée de 12 mois) soit appelée N et l'exercice précédent N-1.

Dans la plupart des bilans comptables, cependant, ce sont les dates réelles qui apparaîtront dans les colonnes (du 01/01/2015 au 31/12/2015 et du 01/01/2016 au 31/12/2016 par exemple).

Les documents comptables présentent donc généralement les chiffres des deux exercices les plus récents afin de comparaison des évolutions dans le temps.

Pourquoi dans le bilan comptable, l'actif est-il toujours égal au passif ?

Effectivement, l'actif et le passif du bilan comptable doivent toujours être égaux. On dit que le bilan doit être équilibré.

Si ce que doit l'entreprise égale toujours ce qu'elle possède, elle ne fait donc jamais de bénéfice ?

Une entreprise peut bien évidemment réaliser des bénéfices, c'est même plutôt recommandé si elle souhaite se développer, investir, voire simplement survivre aux aléas futurs.

Au bilan comptable, ce bénéfice provoque un accroissement de l'actif de l'entreprise. Par exemple, elle possédera plus d'argent sur son compte bancaire ou alors elle utilisera ce bénéfice pour acheter une nouvelle machine ou du stock supplémentaire.

Cependant, dans le même temps, lorsqu'elle réalise un bénéfice, ce dernier est la propriété des associés qui possèdent le capital de l'entreprise. Le bénéfice est alors une dette de la société vis-à-vis des associés.

Par ailleurs, le bénéfice augmente aussi le passif du bilan comptable sous la forme d'une dette supplémentaire envers les associés.

Les associés pourront se faire payer tout ou partie de cette dette en décidant une distribution de bénéfice (qui provoquera dans la même mesure une baisse du compte bancaire de l'entreprise, donc de son actif) ou laisser ces bénéfices à disposition pour financer le développement ou les investissements futurs de l'entreprise dans un compte courant qui n'est plus ni moins qu'une dette de la société vis-à-vis de ses associés.

Conclusion sur cette présentation de base du bilan comptable.

Comme vous le voyez certainement, lire un document d'apparence aussi austère que le bilan comptable d'une entreprise se révèle finalement assez simple grâce aux quelques précisions contenues dans cet article.

Bien évidemment, vous ne pourrez, sur cette seule base, porter un jugement fin sur la situation réelle et la santé financière d'une entreprise. Pour autant, vous serez à même de vous faire une idée assez juste de sa présentation globale et de ses grands équilibres.

Source : www.blog.valoxy.org

Posts récents
Archives