Covid-19 : Congés payés: le gouvernement envisage une prise en charge partielle.




Les modalités de cette prise en charge devraient être précisées ce lundi par la ministre du Travail, Élisabeth Borne. La mesure concernerait uniquement le secteur de l'hôtellerie et de la restauration.






Le gouvernement va tout faire pour désamorcer la bombe à retardement que constituent les congés payés dans l'hôtellerie et la restauration. La ministre du Travail, Élisabeth Borne, devrait, selon Les Échos, annoncer ce lundi les modalités d'une prise en charge partielle par l'État du paiement de ces congés accumulés par les salariés en chômage partiel.


Depuis plusieurs semaines, les représentants du secteur tirent la sonnette d'alarme. Alors que leurs bars, hôtels et restaurants sont fermés, leurs salariés placés en chômage partiel continuent d'accumuler des congés payés à raison de 2,5 jours par mois. Le stock, déjà important après le premier confinement, a encore gonflé avec cette deuxième fermeture imposée. Certaines évaluations chiffrent le montant de ces congés payés à 150 millions d'euros sur l'année, voir le double. Or, les gérants des établissements affirment qu'il leur sera impossible de payer la note le moment venu.


A ce stade, croient savoir Les Échos, le gouvernement serait prêt à prendre en charge partiellement le coût de ces congés en modifiant les règles de calcul de la prise en charge du chômage partiel par l'État.


Reste une difficulté de taille: faire en sorte que cette aide, «exceptionnelle» rappelle Élisabeth Borne, ne concerne que le secteur de l'hôtellerie, des cafés et de la restauration. Ce dernier est en effet durement touché par la crise sanitaire. À la différence de la plus grande partie des commerces qui ont pu rouvrir samedi 28 Novembre, les restaurants et cafés sont restés portes closes.


A suivre.....

Posts récents
Archives