Activité économique des TPE-PME : la reprise!


L'Ordre des experts-comptables vient de publier les chiffres pour 2017 de son baromètre d'analyse et de mesure de l'activité économique des TPE-PME. La base de données, issue du flux des télédéclarations fiscales et sociales réalisées par les experts-comptables pour le compte des TPE-PME, présente sous forme d'indice mensuel ou trimestriel la variation en glissement annuel, à périmètre constant, du chiffre d'affaires (activité) et de l'investissement pour une même période d'une année sur l'autre.

L'évolution moyenne du chiffre d'affaires pour 2017.

Les TPE-PME françaises ont connu une très belle année 2017, avec une augmentation moyenne de leur chiffre d'affaire de 2.3%, supérieure à la croissance moyenne du PIB envisagée par l'Insee (+ 1,9%).

Parmi les régions qui ont profité au mieux de cette amélioration figurent :

- les Pays-de-la-Loire au sein de laquelle le chiffre d'affaires a augmenté de 3,3 % par rapport à 2016;

- la Bretagne qui affiche également une hausse de l'activité de 3%;

- l'Occitanie où la croissance atteint 2,8 %.

Notons que la belle performance de la Corse, qui affiche une hausse de l'activité des TPE-PME de 3,4%, est à nuancer en raison du nombre moins important des déclarations.

Enfin, s'agissant de l'Île-de-France, elle affiche une augmentation plus modérée du chiffre d'affaires de TPE-PME : 1.5% par rapport aux chiffres de 2016.

Les 3 secteurs présentant les plus fortes hausses d'activité par rapport à 2016 sont :

- le secteur des transports et de l'entreposage : + 4,7 %

- le secteur de l'information et de la communication : + 3,7 %

- le secteur des activités spécialisées, comprenant notamment l'activité d'expertise comptable : + 2.7 %

Bien que toutes les catégories de TPE-PME aient bénéficié de la hausse d'activité en 2017, l'amélioration profite plus particulièrement à celles dont le chiffre d'affaires annuel est compris entre 1 et 50 M€ (+ 2,8 %).

L'évolution moyenne des investissements pour 2017 .

De même que l'activité, l'investissement annuel moyen des TPE-PME françaises a enregistré une hausse de + 1,9 % par rapport à 2016. Cette augmentation intervient après deux années plus moroses où le baromètre affichait des variations négatives. En outre, la hausse de l'investissement global devrait, selon l'Insee, se poursuivre en 2018 avec le

renforcement du CICE et des conditions de financement qui restent favorables (les taux d'intérêt devant rester faibles).

10 des 13 régions administratives ont accru leurs investissements par rapport à 2016. Quatre régions affichent ainsi des hausses de plus de 4% :

- la Corse (+ 13%). Cependant, comme pour l'activité, la taille de l'échantillon d'entreprises concernées invite à la plus grande prudence;

- la région Auvergne Rhône-Alpes (+ 4,9%);

- la région Occitanie (+ 4,7%);

- la région Centre-Val-de-Loire (+ 4,1%).

Parmi les régions où les investissements sont en baisse figurent notamment :

- la Réunion (- 13,6%). De même que pour les données concernant la Corse, cette variation est à nuancer compte tenu de la taille de l'échantillon;

- la Nouvelle Aquitaine (- 3,2%);

- l'Île-de-France (- 1%).

Au niveau sectoriel, l'évolution moyenne des investissements a été contrastée en 2017 pour les TPE-PME françaises. Cinq secteurs, parmi les dix, ont en effet affiché une hausse des montants investis. En tête de liste figure celui de la construction avec une hausse de plus de 10 % par rapport à 2016, puis arrivent les secteurs des activités immobilières (+ 5,8%), des transports et de l'entreposage (+5,6%), de l'industrie manufacturière (+ 5,1%) et de l'information et de la communication (+ 2,5 %).

Les TPE-PME des secteurs du commerce (-0,5%), des activités financières et d'assurance (-1%), des activités spécialisées, scientifiques et techniques (-1,2%), des autres activités de services (-2,3%) et surtout de l'hébergement restauration (-4%), ont en revanche réduit leur effort en la matière, comparativement à la même période de l'année précédente.

De même que l'évolution de la performance, l'investissement est également une question de taille :

- les entités réalisant un CA annuel de moins de 250 k€ ne semblent pas avoir retrouvé confiance en l'avenir et ont réduit leur effort d'investissement de 1,8% comparativement à l'année 2016;

- les entités réalisant un CA annuel compris entre 250 et 499 k€ ont augmenté leur investissement de 2,3 %. Notons que cette catégorie de TPE-PME affichait une baisse de 3,1% en 2016;

- les entités réalisant un CA annuel compris entre 500 et 999 k€, ont accru les montants investis de 1,8% par rapport à 2016;

- les entités réalisant un CA annuel compris entre 1 000 et 49 999 k€ ont investi 3,1% de plus qu'en 2016.

Source : CSOEC, Image PME, Le baromètre de l'activité économique, Etude nationale, bilan 2017, mars 2018, www.experts-comptables.fr

Posts récents
Archives